Tu l'as lu l'autre soir comme une découverte, même si cela est pour toi une redécouverte, puisque tu savais déjà.Tu as simplement oublié ce que ton âme connaît depuis longtemps et tu retrouves petit à petit, morceaux après morceaux, les éléments de ce savoir. Tu les retrouves au moment où tu en as besoin. Tu les retrouves quand tu es prêt pour les entendre. Développe ce lien, cette interaction permanente avec le reste de la création, parce que dans ce lien tu trouveras la conscience de la création.

Tu vas découvrir à quel point c'est merveilleux de ne plus se regarder le nombril, de ne plus dire moi, de ne plus dire je, mais de parler de nous, de nous dans le Tout.

La goutte d'eau a la conscience d'être dans l'océan. Elle a la conscience d'être unique et en même temps de faire partie intégrante de tous les océans du monde.

Alors, ce n'est pas seulement une goutte d'eau, c'est une parcelle de la création et toute la création est en elle. Cela est difficile à comprendre pour vous qui résonnez tout le temps et pourtant c'est comme cela. Une goutte d'eau possède, en elle-même, toute l'histoire de l'océan, toute l'histoire du monde, parce qu'elle est reliée à ce monde.

Comme si vous aviez un lien Internet avec l'univers et que vous puissiez tout lire, tout entendre, tout comprendre, sans surfer de page en page, sans vous perdre ; comme si vous aviez la connaissance absolue, immédiate, globale. En même temps globale et en même temps analytique, puisque universelle. C'est la conscience du Tout.

Vous n'êtes pas en mesure de l'atteindre. Ce qu'on vous demande seulement, c'est de prendre conscience que cela existe et de vous en rapprocher, en toute humilité ; non pour chercher le pouvoir, non pour chercher la force et encore moins l'argent, mais simplement pour vous entraîner à sentir ce monde. À le sentir palpiter, à le sentir vivre, à prendre conscience qu'il y a quelque chose d'autre en dehors de vous et que vous n'êtes pas le centre du monde. Que votre intelligence souvent devient un handicap. Qu'à force de raisonner vous devenez bêtes.

À force de chercher à comprendre, vous devenez aveugles, sourds et que vous parlez trop. Vous faites trop de bruit pour entendre la subtilité de la vibration de la création. Vous faites beaucoup trop de bruit. Tout cela doit se vivre dans le calme et le silence.

Comment entendre le vol d'un papillon au milieu des tam-tams ? Comment percevoir les mélodies douces et harmonieuses de la création au milieu de votre vacarme ? Comment ressentir la subtilité du lien qui vous lie, comme des milliards de connexions au reste du monde, si votre cerveau est brouillé par les parasites de votre pensée ?

Alors, vous pensez que ce vacarme est votre vérité. Alors votre vacarme vous étourdit et vous emporte et vous pensez que c'est la vraie vie. Trouvez le silence. Retrouvez le calme. Apprenez à entendre ce silence. Apprenez à voir dans la Lumière. Apprenez à ressentir cette énergie douce et bienfaisante qui vous enveloppe en permanence, quand vous savez être calmes. C'est là que vous vivez maintenant. C'est là que se crée des connexions avec le reste du monde, comme votre corps fait des connexions avec ses neurones. Si vos neurones ne fonctionnent pas, ils meurent. Il n'y a plus de liens et vous perdez, vous vous dégradez. C'est la même chose.

Plus vous allez développer ces liens avec le reste du monde, avec la nature, avec ce que vous ne voyez pas, plus vous allez créer des connexions subtiles de la plus haute spiritualité.

L'esprit scientifique que vous recherchez, c'est précisément d'avoir l'esprit ouvert à ce que vous ne connaissez pas,- pas encore, - partiellement peut-être. Ayez cet esprit curieux d'observation des ressentis, cet esprit de compréhension du fonctionnement du monde, sans logique, sans phrases, sans équations, - simplement sentir. Vous verrez à quel point ces nouvelles connexions vont vous apporter de richesses.

Dans votre esprit cartésien, plus vous trouver et plus vous soulevez d'autres questions encore, qui sont sans réponses. Alors qu'on vous demande d'observer, de sentir, sans rien chercher, sans rien vouloir, juste être là, observer, sentir.

Alors, vous verrez pousser des liens. Alors vous comprendrez intuitivement le fonctionnement de cet univers et ce sera pour vous comme une évidence. Alors, vous vous sentirez bien. Vous vous sentirez en accord avec vous-même, en cohésion avec l'univers, en cohérence avec votre fonctionnement.

Parce que l'univers fonctionne dans le mouvement et dans l'équilibre, - dans l'équilibre du mouvement. Rien n'est figé, tout bouge, tout change en permanence.

C'est vous qui voulez bloquer les choses pour vous donner le sentiment de sécurité. Comme si vous aviez la capacité d'arrêter le monde. Alors qu'il suffit simplement d'accepter ce mouvement, d'accepter que rien ne soit permanent, que tout change, que tout bouge toujours et que la vie se trouve là dans ce mouvement.

Laissez-vous porter par cette vie. Les forces sont si grandes, si importantes que ce n'est pas la peine de chercher à s'accrocher. Si vous voulez vivre, il faut au contraire, lâcher complètement et vous laissez porter par ce tourbillon d'énergie, par cette vie merveilleuse qui tourne et tourne en permanence.

Le plus grand vers le plus petit, le plus petit vers le plus grand. Tout fonctionne selon les mêmes lois, qui ne sont pas des lois. Tout fonctionne dans le même équilibre, pour l'équilibre de la création. Le monde se rééquilibre en permanence, comme votre humanité se rééquilibre en permanence.

En travaillant votre capacité à développer ces connexions, ces liens avec l'univers, avec la création, votre Terre, vous rééquilibrez votre humanité. Rééquilibrez les forces par votre calme, rééquilibrez ces puissances infernales par la pensée d'Amour. Il vous appartient, à chacun de vous, de faire une partie de ce travail, parce que la plus infime des parties a sa valeur.

Devenez acteurs de votre vie. Devenez créateur de ces liens par votre simple envie de découvrir. Ouvrez votre esprit à ces nouveautés. Acceptez de ne pas tout comprendre. Devenez des petits enfants et apprenez autre chose.

Nous vous demandons précisément de sortir de vos schémas construits, d'ouvrir votre regard et d'apprendre autre chose, de découvrir le monde vrai autrement. Comme si l'écriture n'avait pas d'importance et que chacun d'entre-vous soit obligé de découvrir sa propre méthode pour développer les liens, parce qu'il n'y a pas de règles.
Expérimentez, expérimentez encore et toujours, sans chercher de règles. Ce qui est bien pour vous, c'est la Vérité, seulement cela ; c'est votre vérité puisque c'est bien pour vous.

Il y a tellement de choses à dire sur ce sujet, mais tout est dit maintenant, il vous suffit d'expérimenter simplement. Soyez curieux comme des petits enfants.
Merci, merci à vous tous d'essayer. Même dans l'échec il y a de la réussite, puisque vous avez essayé. Alors votre échec deviendra beau. Soyez vivants, essayez. Soyez confiants, essayez.
Merci, merci à vous tous. Essayez.

Merci à tous les amis de Lumière, merci Mahé.