Bonjour Mahé. Où est-ce que j'en suis ?

Pas loin – très près, selon ton regard. Les fleurs ne réfléchissent pas à savoir où elles vont pousser. Elles se contentent d'exister et de vivre pleinement leur présent. Pourquoi ne ferais-tu pas de même ? Aujourd'hui tu jardines, demain tu seras autre chose.

Tu enseignes si bien la légèreté de l'être. Applique-le pour toi, sans te poser de questions. Nous sommes là pour toi, pour vous. Aussi présents que le chiendent que tu arraches dans ton jardin. Même ceux qui nous refusent, ne peuvent nous empêcher d'être là pour eux. Nous attendons patiemment leur demande et leur prise de conscience, car rien d'équilibré et de juste ne peut se faire sans le lien absolu avec le Tout.

Repose-toi un peu sur le chemin de l'évolution. Ce repos ne sera pas du temps perdu, mais de l'espace pour toi. Accorde-toi le droit de vivre comme tu le fais. Ton projet ne sera beau pour toi et les autres, que si tu prends du recul par rapport à ton ego, et, que tu te mets en marche sur le chemin de pèlerinage, comme le pèlerin immobile, qui transmettra la justesse de son être.

Laisse couler la rivière du temps. Admire-la pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle pourrait te rapporter. Faire pour faire n'a pas de valeur. Faire pour être, ou l'inverse, prend toute la dimension de la création.
Prends ton temps et beaucoup de plaisir dans ce temps. Alors, tu sauras le transmettre et amener l'éveil que nous espérons pour vous.

Souviens-toi, que ton expérience ici ne prendra toute son ampleur, que dans la réalisation de ton chemin de vie, - que tu dois peupler de tous ceux qui ont besoin d'aide.
Tu n'es pas là pour toi, mais pour guider les autres vers cette voie divine.
Nous espérons tellement de vous tous. Laissez-vous grandir jour après jour, avec la seule envie d'être dans le vrai, le juste et la lumière. Laissez-vous porter par l'amour du Divin. C'est tellement bien !
Voilà ta réponse. Retourne jardiner et sois dans le présent toujours, pour être dans le juste à jamais.
Merci.

Merci Mahé.