Shivali

Bonsoir et bienvenue à tous ceux qui acceptent de changer.

Vos postures sociales sont le reflet de ce que vous voulez faire paraître de vous. Le stratagème est peut-être payant certaines fois, mais quand vous vous leurrez vous-mêmes vous finissez par penser que “ cela ” est vous et vous devenez la marionnette de votre ego. Sans en avoir conscience, vous bougez, vous pensez comme l'image que vous souhaitez faire paraître. Alors que vous n'êtes plus qu'un archétype social – un clone obéissant à des préceptes invalidants.

Ne rentrez plus dans ce jeu de la posture – ou, si vous devez le faire pour respecter vos règles sociales, vivez-le avec suffisamment de recul pour ne pas tomber dans votre propre piège.

Cette conscience du comportement juste vous amènera, aussi, à une plus grande crédibilité par rapport aux autres et surtout à vous-mêmes. Ainsi, vous retrouverez votre cohérence : l'adéquation entre votre âme, votre conscience en devenir et votre esprit qui s'affine.

Ainsi, vous pourrez cheminer vers votre être profond.

Il n'est pas nécessaire de s'agenouiller pour prier, de se mettre dans une posture rigide pour méditer, ou se figer émotionnellement pour recevoir l'Amour.

Lâchez – lâchez vos préjugés sur l'intérêt de vos postures et installez-vous dans l'ouverture, dans l'accueil, la disponibilité. Mettez-vous en vacances du temps et savourez délicieusement cet instant de paix qui arrive dans le relâchement total.

Le plus difficile pour vous n'est pas de vous mettre dans la posture correspondant à ce que vous voulez obtenir, mais de ne plus contrôler - et d'accepter ce qui vient.

Même si rien ne vient, c'est déjà quelque chose, puisque vous aurez appris à vous mettre dans cet état d'accueil.

Le petit enfant qui rêve, s'installe dans l'attente et rien d'autre. Il a tellement confiance. Il attend dans l'ouverture et savoure avec délectation ce moment.

Redevenez les petits enfants que vous avez été jadis et savourez, vous aussi, ce moment dans l'attente, sans vouloir à tout prix obtenir quelque chose.

Comprenez que vos postures sociales ne sont que la répétition de ce que vous avez copié chez les autres, à une époque, ou qu'on vous inculque encore aujourd'hui. Elles vous dispersent et vous font perdre votre cohérence, votre harmonie et votre capacité à trouver ce qui est juste pour vous.

Dépouillez-vous de ces vêtements d'un autre temps, ou inadaptés et inventez-vous une personnalité à la hauteur de vos rêves.

Tout est possible. Mais d'abord, libérez-vous de ces hayons. Lâchez vos comportements caricaturaux et le petit enfant qui vous habite s'émerveillera, de nouveau, de ce qui vient.

La joie sera le révélateur de votre justesse de vie.

Merci.

 

Merci.