25 août 2016

76 - Vous serez le terreau qui nourrira le futur.

Des pans de murs s'effondreront dans votre civilisation. Ne vous lamentez pas. Rien n'est permanent et rien ne peut rester en place ad vitam æternam. Vous devez l'accepter, parce que c'est dans l'ordre du monde, qui trouve son équilibre dans le mouvement. Comprends une chose : ce monde est à sa fin, dans sa structure actuelle, parce qu'il est bâti sur le déséquilibre et que la création n'est que réajustement vers l'équilibre parfait. Ce n'est pas pour autant un drame de l'humanité, Même si certains le vivront comme cela.... [Lire la suite]